Un bloc notes créé en janvier 2006 à vocation d'abord personnelle. Si cela en intéresse d'autres tant mieux sinon... tant pis !

samedi 22 juillet 2017

n° 1111 : The U.S. Congress


The U.S. Congress ++++ (n° 17154)

Le 13 juillet 2017, j'ai fini de lire le livre de Donald A. Ritchie, The U.S. Congress, Oxford University Press, 2nd edition 2016, 1st edition 2010.

Ce que j'ai aimé :

1°) C'est un petit livre très précis et très complet sur le fonctionnement du Congrès américain. Il montre bien en quoi la Chambre des Représentants et le Sénat ont deux systèmes d'organisation radicalement différents (Le Sénat accorde beaucoup plus d'importance à la recherche du consensus).

2°) Ce livre montre aussi en quoi le Congrès est très différent des Parlements européens car le système américain basé sur la séparation des pouvoirs refuse le modèle parlementaire à la Britannique. Il n'y a pas d'American Parliament.

3°) J'ai appris de très nombreux détails dont voici quelques uns parmi les plus importants que j'ai relevés :
- Au Sénat, la Tradition a longtemps fait prévaloir la recherche d'un consensus général. Cependant, face au blocage pour le vote du Civil Rights Act de 1964, il a admis que 2/3 des sénateurs suffisait. Ce seuil a été abaissé à 3/5e dans les années 1970. Enfin, pour la validation des membres de la Cour Supreme, la "nuclear option" a été utilisée poue la 1ère fois en 2013 pour un juge nommé par Barack Obama : une majorité simple a suffi.
- Le discours du Président devant le Congrès n'est pas une pratique constitutionnelle qui a toujours existé. Elle avait été mise en place par les 2 premiers présidents (Washington et Adams) mais le 3e président, Jefferson, y avait renoncé car il trouvait que cela faisait trop monarchique. Ce n'est que Woodrow Wilson, président de 1913 à 1921 qui a rétabli le discours devant le Congrès. Ce discours a été radiodiffusé pour la 1ère fois en 1923 et télévisé en 1947. Depuis, 1936, suite à une initiative de Roosevelt l'horaire a été déplace de l'après-midi au soir pour que la population puisse l'entendre.
- En 1919, la chambre des représentants a empêché un élu socialiste du Wisconsin de siéger en utilisant le Espionage Act de 1917.
- En 1964, c'est grâce à un élu ségrégationniste que l'égalité homme femme a été intégrée dans le Civil Rights Act. Il espérait que son amendement dissuaderait les membres du Congrès de voter l'ensemble de la loi !
- Le Marquis de La Fayette est le 1er hôte étranger qui a été invité à prendre la parole devant le Congrès. Son portrait et celui de Washington ornent la tribune où est installé le Président de la Chambre des représentants.
- En moyenne chaque citoyen américain visite 2 fois le Capitole dans sa vie. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire